Les bases du SEO – 10 manières d’améliorer votre SEO

La majorité du trafic en direction des sites participant aux programmes d’affiliation comme le Club Partenaires Amazon provient de moteurs de recherche tels que Google ou Bing.

Chaque propriétaire de site ou de blog devrait structurer son site et son contenu de manière à aider les moteurs de recherche à comprendre, catégoriser et classer leur site dans les résultats de recherche. C’est un processus connu sous le nom d’Optimisation pour les Moteurs de Recherche ou Search Engine Optimization (SEO).

Pour les moteurs de recherche, la qualité du contenu n’est pas le seul critère pris en compte : la manière dont ce contenu est structuré et présenté est aussi importante. Les différents paramètres du SEO en font un sujet complexe ; c’est la raison pour laquelle des agences se spécialisent dans les services de SEO pour les entreprises.

Dans cet article, nous allons décrire quelques mesures simples mais importantes que les nouveaux propriétaires de site peuvent facilement mettre en œuvre. Même si votre site est en ligne depuis longtemps, s’il n’est pas aussi bien classé que vous le souhaiteriez, une intervention SEO pourrait améliorer sa visibilité auprès des moteurs de recherche.

Un grand nombre des mesures indiquées dans la liste de ci-dessous ne feront pas qu’améliorer votre classement dans les moteurs de recherche, elles amélioreront aussi l’expérience de vos utilisateurs. Ils passeront donc plus de temps sur votre site, ce qui a un impact positif sur le référencement.

1. Améliorez votre navigation et votre structure

Une navigation claire et logique aide les moteurs de recherche à facilement interpréter les informations communiquées par votre site. Si votre site contient un grand nombre d’articles, vous pouvez utiliser les outils fournis par votre CMS pour créer des catégories et des balises et ainsi organiser votre contenu de manière plus logique et plus conviviale. Vous pouvez par exemple créer des catégories et les placer dans une barre latérale.

De même, un fil d’Ariane permet aux moteurs de recherche de comprendre les liens entre les sous-pages individuelles en montrant le chemin suivi de la page d’accueil à l’article. Si le thème que vous avez installé ne propose pas de fil d’Ariane, vous pouvez l’ajouter à l’aide d’une extension comme Yoast SEO ou Breadcrumb NavXT.

Il est conseillé d’ajouter un sommaire aux articles et pages riches en texte. Il peut être créé à l’aide d’extensions comme Table of Content Plus ou Easy Table of Contents.

2. Tirer parti des mots clés

Il est important d’inclure des variantes et des synonymes de vos mots clés dans votre contenu. Le mot clé principal, son synonyme et ses variantes doivent être compris dans le texte principal, les en-têtes et dans toute liste utilisée dans l’article.

Cependant, la densité de mots clés n’est plus un facteur de bon classement optimal. N’utilisez donc pas trop de mots ou phrases clés ; le plus important, c’est d’écrire de manière naturelle.

3. Ajoutez des mots clés à vos URL

Le mot clé principal de votre article doit faire partie de l’URL de la page pour aider les moteurs de recherche à comprendre son sujet. Les URL s’affichent aussi dans les résultats des moteurs de recherche. Quand une URL contient le mot clé entré par l’internaute, il s’affiche en gras.

Cela augmente les chances de voir l’internaute cliquer sur le résultat de recherche pour aller sur votre site. Des CMS comme WordPress permettent de définir un permalien individuel pour chaque nouvelle page et article. L’URL doit être déterminée avant que la page soit mise en ligne ; il n’est pas conseillé de changer l’URL après la publication d’une page.

4. Utiliser des titres

Utilisez toujours des titres différents, comme H1, H2, H3, etc., pour structurer vos articles et vos pages. Le premier de chaque page doit toujours être le titre H1. Veillez à toujours suivre un ordre logique, en évitant par exemple d’utiliser un H3 directement après un H1.

Cela aide les moteurs de recherche à comprendre la structure de vos pages. Évitez aussi d’utiliser des titres pour nommer ou marquer des domaines comme la navigation, la barre latérale ou le pied de page de votre site. Cela pourrait avoir un impact sur votre classement.

5. Configurez correctement vos photos

Vous devriez ajouter des photos à votre contenu pour rendre votre site plus attrayant et améliorer l’expérience des visiteurs. Toutes les images doivent être enregistrées sous un format compressé. Le format JPEG (.jpg) est recommandé. Le nom du fichier et le texte alternatif doivent aussi contenir un mot clé pertinent.

Il est essentiel de bien réfléchir à la taille des fichiers image que vous ajoutez à votre site. Choisissez le format le plus léger possible sans compromettre la qualité de l’image. Plus votre site se charge rapidement, plus son apparence est professionnelle et, au bout du compte, mieux il est classé.

Les logiciels de retouche d’image comme Adobe Photoshop sont très populaires, mais il existe aussi des solutions gratuites comme Gimp ou befunky, qui offrent la plupart des ressources dont vous aurez besoin.

6. Diminuez le temps de chargement

Les robots des moteurs de recherche et les visiteurs préfèrent les sites qui se chargent rapidement. Le temps de chargement de votre site dépend avant tout de votre hébergeur, de votre thème et de la taille des images que vous publiez. Des outils comme Google PageSpeed Insights ou Webpagetest vérifient le temps de chargement de votre site.

L’utilisation de cache pour stocker et afficher les données et images de manière plus efficace contribue à éliminer ou à améliorer le temps de chargement. Sous WordPress, des extensions permettent de mettre en œuvre les processus de mise en cache, dont WP Super Cache, W3 Total Cache ou WP Rocket.

7. Ajoutez toujours des liens internes

Le cas échéant, vous devriez toujours ajouter des liens internes menant au contenu connexe de votre site. Cela aide les moteurs de recherche et les visiteurs à comprendre encore plus vite la structure de votre site. Wikipedia est un bon exemple d’utilisation de liens internes.

8. Pensez à ajouter des liens externes

De nombreux propriétaires de sites Internet hésitent à inclure des liens externes dans leur contenu. Ils ont tort : si les liens externes offrent à vos visiteurs des informations utiles, cela ne pose aucun problème, car les moteurs de recherche valorisent les bons liens externes, qui améliorent donc votre classement.

Cependant, quand vous ajoutez ces liens externes, veillez à ce qu’ils s’ouvrent dans un nouvel onglet de votre navigateur. Vos visiteurs auront ainsi la possibilité de rester sur votre site.

9. Ajoutez des titres meta et des descriptions meta

Chaque page et chaque article doit comprendre un « titre meta » et une « description meta ». Ce texte « meta » s’affiche sur les résultats des moteurs de recherche : non seulement il améliore votre classement, mais il donne aussi aux visiteurs potentiels un aperçu de votre page.

Dans Google, le titre meta s’affiche en bleu en haut du résultat. Il fait 50 à 60 caractères de long. Les titres plus longs sont automatiquement tronqués. Sous le titre, chaque résultat contient l’URL en vert et la description meta. Celle-ci est limitée à 156 caractères ; si elle excède cette limite, elle est aussi automatiquement tronquée par Google.

Le titre meta et la description meta doivent être pertinents et encourager les visiteurs potentiels à cliquer sur votre lien. La pertinence est importante : si l’internaute ne trouve pas ce qu’il recherche, il quittera immédiatement votre site, ce qui peut avoir un impact négatif sur votre classement par les moteurs de recherche.

WordPress propose des extensions qui attribuent des informations meta à chaque page individuelle. Par exemple, WP Meta SEO ou Yoast SEO sont des extensions très utiles, car elles vous montrent comment votre article ou votre page s’affiche dans les résultats de recherche de Google.

10. Suivez les informations concernant votre site pour l’améliorer

Les logiciels d’analyse mesurent et évaluent les données importantes sur l’utilisation de votre site par ses visiteurs. Il ne s’agit pas d’une intervention SEO, mais cela peut vous aider à juger de l’efficacité des actions SEO que vous mettez en œuvre.

Pour cela, Google fournit les services gratuits Google Analytics et Google Search Console (autrefois appelée Google Webmaster Tools). Pour les utiliser, vous devez disposer d’un compte Google avec Google Analytics.

Une fois que vous aurez intégré Google Analytics à votre site, vous pourrez vous connecter à votre compte Google dans la Search Console et y ajouter votre site. Il ne vous restera plus qu’à utiliser votre compte Google Analytics pour suivre les sessions de vos visiteurs et les autres données relatives à votre site.

Après avoir créé votre compte Search Console, vous devrez fournir une carte de votre site (sitemap) pour aider Google à parfaitement capturer sa structure et son contenu avant de l’explorer et de l’évaluer. Pour les nouveaux sites qui ne bénéficient pas de liens en provenance d’autres sites, c’est très important.

En effet, Google doit apprendre l’existence de votre site. Pour créer une carte de site, vous pouvez utiliser des extensions comme Yoast SEO ou Google XML Sitemaps.

Vous pouvez aussi utiliser Google Search Console pour perfectionner différents aspects de votre site et améliorer sa performance. Search Console est une puissante série d’outils et de rapports qui peuvent vous aider à améliorer la structure et le code de votre site pour qu’il soit mieux référencé, pour gérer les URL qui s’affichent dans les résultats de recherche et pour invalider les backlinks nocifs.

Associés aux données de Google Analytics, les outils de Search Console peuvent avoir un impact positif sur le référencement et le trafic de votre site.

« »